Actualités

Découvrez ci-dessous nos dernières actualités. 

Le Pays d'Auge 29/09/2016

Beuzeville

J'ai testé pour vous... arrêter de fumer sous hypnose

Addicte à la nicotine, j'ai décidé d'avoir recours à l'hypnose, technique recommandée par d'anciens fumeurs, pour en finir avec la cigarette. Récit de l'expérience, à Beuzeville.

 

                                          29/09/2016 à 14:57 par Delphine Revol

A Beuzeville dans l'Eure, Benoît Telakhete, utilise l'hypnose pour aider ses clients à arrêter de fumer.

 

A Beuzeville dans l'Eure, Benoît Telakhete, utilise l'hypnose pour aider ses clients à arrêter de fumer.

Rendez-vous est pris dans le cabinet de Benoît Telakhete, hypnothérapeute implanté dans le centre-ville de Beuzeville (Eure – 27) depuis bientôt un an. Première étape du rendez-vous, Benoît Telakhete, assis derrière son bureau au-dessus duquel trônent ses diplômes de Maître praticien en hypnose éricksonienne, écoute mon problème :

Je fume depuis plus de 15 ans, un paquet par jour. J’ai déjà arrêté plusieurs fois, non sans mal, et cette fois, je souhaiterais y arriver avec plus de facilités. J’ai tout essayé. Vous êtes mon dernier recours.

Loin de moi l’idée de vouloir lui mettre la pression, mais il est vrai que je redoute un nouvel échec.

 

Entretien préalable

L’hypnothérapeute m’interroge ensuite sur mes motivations, et tient à s’assurer que tout va bien dans ma vie :

Il est important que vous ne viviez pas de deuil ou de séparation en ce moment, et que vous ayez vraiment envie d’arrêter de fumer, sinon ça ne fonctionnera pas.

J’opine du chef. Il me promet alors une réussite en une seule séance et m’assure qu’il a habituellement de très bons retours concernant l’arrêt du tabac. Me voilà (presque) convaincue.

Il me questionne ensuite sur mes habitudes de consommation tabagique, prend des notes et m’invite à passer « à côté » pour le démarrage de la séance d’hypnose. Avant de me jeter à corps perdus dans cette expérience inédite pour moi, à mon tour de lui poser des questions sur les techniques qu’il va employer (déformation professionnelle ou pas).

Là encore, Benoît Telakhete me rassure : pas d’hypnose flash (NDLR hypnose de spectacle comme Messmer, hypnotiseur vedette). Une bonne partie de la séance sera de l’auto-hypnose guidée dans laquelle je contrôle le processus. Ouf, le total lâcher prise n’est jamais chose facile devant un inconnu.

 

Rupture de pattern

Les lumières éteintes, me voilà confortablement installée dans un fauteuil, en face duquel s’assied le thérapeute. Il parle dans un micro, et hisse sur ma tête un casque, dans lequel j’entends un fond de musique de relaxation, et sa voix par-dessus. Tout en fermant les yeux, Benoît Telakhete m’invite à rapprocher mes deux mains très lentement, comme si c’était deux aimants. Il m’expliquera plus tard que cette technique qui permet d’entrer dans un état hypnotique assez rapidement, porte le doux nom de « rupture de pattern ».

 

Images négatives

Pendant près d’une heure ensuite, je suis concentrée sur sa voix, qui se veut tantôt paternaliste, tantôt sermonnante, mais toujours bienveillante. Le thérapeute m’expose des généralités sur la cigarette, ses méfaits, m’annonce des chiffres représentant ma consommation annuelle, son coût, me décrit des images détestables et des odeurs nauséabondes de cendriers froids, et m’incite à tourner mon regard intérieur vers les organes victimes de mon tabagisme : poumons, bronches, gorge… Il s’agit de prendre conscience de la souffrance invisible du corps.

 

Expérience peu commune

Néanmoins, alors qu’au fond de moi-même je me force à rester concentrée sur les histoires qu’il me raconte, je sens que je perds le fil parfois. Mes pensées divaguent, j’essaye de revenir et me raccrocher à son discours. Je m’apprête à conclure que, visiblement, l’hypnose ne fonctionne pas sur moi, mais Benoît Telakhete m’annonce être sur le point de faire une expérience. Expérience qui s’avérera « bluffante », dont je ne peux malheureusement dévoiler le contenu pour ménager l’effet surprise et donc l’efficacité du protocole.

 

Testé et approuvé

Toujours est-il qu’au réveil, je dois me l’avouer : l’hypnose a fonctionné. Non seulement mon inconscient a bien voulu jouer le jeu, mais surtout, depuis ce drôle de voyage intérieur, je n’ai absolument pas refumé. Deux mois et demi se sont écoulés depuis cette séance d’hypnose et pas la moindre envie d’en griller une « petite ». Et, comble du comble, je supporte sans difficulté les autres fumeurs à proximité, je ne me suis même pas vengée sur le chocolat ou les crèmes glacées, et je ne me souviens même plus quelle grosse fumeuse j’ai été. Bref, je suis sauvée.

 

Retrouver l'article en ligne ICI

L'Éveil de Pont-Audemer 25/04/2016

 

Beuzeville

« En une séance, je peux vous dégoûter du tabac »

Benoît Telakhete a ouvert un cabinet d'hypnothérapie à Beuzeville en octobre 2015. Les clients sont nombreux à tenter l'hypnose, notamment pour arrêter de fumer. Interview.

25/04/2016 à 16:32 par Stéphane Fouilleul

Dans son cabinet d'hypnothérapie situé en centre-ville de Beuzeville, Benoît Telakhete constate qu'un grand nombre de ses clients souhaitent arrêter de fumer. -
Dans son cabinet d'hypnothérapie situé en centre-ville de Beuzeville, Benoît Telakhete constate qu'un grand nombre de ses clients souhaitent arrêter de fumer.

- L’Eveil : De quoi souffrent la plupart des clients qui poussent la porte de votre cabinet ?

Benoît Telakhete : « 60 % de ma clientèle vient chez moi car elle veut arrêter de fumer. D’autres personnes me sollicitent pour résoudre des problèmes de poids, de sommeil, mais aussi de dépression liée à leur travail. Concernant la dépression, les gens en ont marre d’être sous antidépresseurs. Ils savent que ce n’est pas avec des médicaments qu’ils vont pouvoir s’en sortir. Ils veulent essayer autre chose, même si je précise toujours au client qu’il ne doit pas arrêter son traitement médical. »

- Que peut apporter l’hypnose à une personne dépressive ?

« L’hypnose a pour but de vous libérer d’un poids. Contrairement au psychologue qui mettra des mots sur le mal, l’hypnothérapeute ne recherche pas les causes de sa dépression. Il veut aider son client à mettre toute son énergie pour se sentir mieux et se libérer de ce qui sabote sa vie. En une ou deux séances, on peut régler de nombreux problèmes. »

- Prenons l’exemple du tabac. Combien faut-il de séances d’hypnose pour arrêter de fumer ?

« En une seule séance, je peux vous dégoûter du tabac. Grâce à l’hypnose, la personne est placée entre l’état conscient et le sommeil. J’utilise alors une voix directive en lui rappelant les effets négatifs de la cigarette. Au fil de la séance, sous hypnose, le client va alors ressentir la sensation désagréable de la cigarette. Un autre facteur joue aussi sur le résultat : la motivation. Les personnes qui poussent la porte de mon cabinet sont déjà conditionnées à vouloir s’en sortir. »

Retrouvez l'article en ligne ICI

Coordonnées

CABINET D'HYPNOTHERAPIE

86 RUE CONSTANT FOUCHE

27210 BEUZEVILLE

 

Vous pouvez nous appeler au :   02 27 36 89 96

         06 27 45 20 29

Email benoit@hypnose27.fr

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Conception

Anim'Actions

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CABINET D'HYPNOTHERAPIE